Toutes les recettes aux légumes secs

Les legumes secs ont une place très importante dans la cuisine grecque. Je vous invite à decouvrir toutes les recettes ici. Vous pouvez faire aussi une recherce par mot-clés.

Salade aux légumes secs « palikaria » ou ospriada

Salade aux légumes secs « palikaria » ou ospriada

La salade aux légumes secs ou sinon ‘palikaria’ est appréciée par tous. C’est plutôt une salade crétoise et on la croise dans l’histoire crétoise et les habitudes alimentaires des Crétois liées aussi avec la religion. Cette recette est très...

lire plus
Haricots géants de Kastoria au four

Haricots géants de Kastoria au four

Connaissez-vous les haricots géants de Kastoria ? Ce sont mes haricots préférés. Suite à ma recette, je suis sure que vous allez adorer aussi. Les géantes de Kastoria, au nord de la Grèce, s’appellent ‘éléphants’ et bénéficient du...

lire plus
Boulettes à la purée de fèves

Boulettes à la purée de fèves

Les boulettes à la purée de fèves est une recette Vegan et anti-gaspillage. J’aime beaucoup les recettes anti-gaspillage. En Crète, en général, c’est bien dans la culture crétoise. La vérité est que on cuisine plus en cas où que...

lire plus
Purée de fèves

Purée de fèves

La purée de fèves s’appelle en grec « Fava apo koukia ». La purée de fèves est très populaire en Grèce. de à la Les grosses fèves sont riches en protéines, vitamines et fibres. On peut les consommer comme un légume frais ou comme un...

lire plus
Haricots Grecs Mavromatika au riz

Haricots Grecs Mavromatika au riz

En Crète, on transforme toujours les restes pour les rendre plus appétissants. Par exemple, si vous avez déjà préparé ma recette (haricots mavromatika à l’aneth – cliquez ici ) , vous pouvez préparer également les haricots grecs...

lire plus

Fèves à la tomate

Connaissez-vous les fèves ? Les fèves en Grèce s’appellent koukia ou kouki au singulier. En Grèce, on mange les fèves sous toutes leurs formes. On les mange aussi bien crues que cuites, en salade, comme légume ou comme mezzes. Elles sont riches en...

lire plus

Haricots blancs au céleri et carottes – Fasolada

C’est un plat très populaire. Je vous présente la recette basique pour la cuisson d’haricots blancs, la Fasolada. Je vous présente la recette, la moins calorique ! On les mange aussi à la tomate, au four ou avec de riz. La prochaine fois, je vais...

lire plus

FAVA – Purée de pois cassés

L'été est presque là et la fava (φάβα) est le plat favori pour accompagner l'ouzo ou le raki pendant les soirées. Vous pouvez la déguster chaude ou froide. Elle peut également accompagner une viande, un poisson, ou comme un petit mézès. La fava...

lire plus

Pois Chiches grillés – stragalia ston fourno

Vive l’apéro !!!! Connaissez-vous les pois chiches grillés au four pour l’apéritif ? Une recette simple et croustillante. Certainement meilleurs que les cacahuètes. Vous pouvez aussi les ajouter dans une salade. Vous pouvez les garder pour...

lire plus

Je suis très contente de vous retrouver ce dimanche. Je suis certaine que vous allez très bien, et si ce n’est pas le cas, c’est peut-être juste que vous ne vous rendez pas compte de combien vous êtes heureux. Alors, avant de commencer, un petit jeu ! Pensez à quelque chose de négatif que vous souhaitez changer ce matin, quelque chose de simple ! Par exemple : ce matin, j’avais mal partout, particulièrement aux cervicales comme très souvent, mais au lieu de me dire que je suis une épave de 44 ans, en écoutant l’hymne de Jo, je me dis que ce sera ma solution pour aujourd’hui. Je trouve cette musique si motivante que je vais l'écouter toute la journée. Ainsi, chaque fois que je sens mes cervicales douloureuses, je vais bouger ma tête au rythme de l’hymne, en faisant des mouvements pour soulager cette douleur. Mon exemple n’est peut-être pas le plus fort, mais j’en viens au point que je voulais évoquer : nous allons discuter de comment se surpasser, transformer le mal en bien, et trouver des outils et des personnes pour nous aider à atteindre nos objectifs et libérer notre meilleur potentiel, tout comme le font les grands sportifs qui trouvent des solutions pour surmonter leurs douleurs.

Alors, comment une Crétoise parvient-elle à écrire et créer un blog à un niveau de français irréprochable ? Ah, quelle question ! Comment une personne qui bloque souvent à l’oral, qui a une mémoire limitée, qui jongle entre mille choses, et qui écrit de longs textes, peut-elle réaliser tout cela ? Pour certains, il existe toujours des solutions faciles ; pour d’autres, un parcours perplexe ; tandis que pour d’autres encore, c’est quelque chose de banal. En fait, je suis comme vous, avec une double identité pour certains, mais comme vous. C’est juste que je mets des mots sur mes défis et je fais tout pour les surmonter en trouvant d’autres solutions et des personnes qui peuvent m’aider.

J’ai appris quatre langues dès mon plus jeune âge, comme tous les Grecs qui commencent très tôt les cours privés d’anglais. Ensuite, j’ai choisi l’allemand comme deuxième langue car je le trouvais plus simple que le français. En allemand, on dit ce que l’on écrit, donc en maîtrisant la grammaire, on sait tout. Ensuite, j’ai appris l’italien que j’adore. Apprendre les langues est une sécurité pour trouver un emploi en Crète, c’est une facilité pour vivre au quotidien et découvrir d’autres cultures.

Pour moi, c’était aussi une façon d’optimiser mon temps pendant les vacances en fréquentant des écoles privées pour être diplômée à l’âge de 18 ans et finaliser mes études en langues. Pourquoi perdre notre temps et ne pas rendre les vacances utiles pour bien préparer l’avenir ? Si on part en vacances, on part en vacances, mais si on ne part pas, pourquoi rester inutiles ?

D’ailleurs, j’ai toujours lu énormément de livres, j’étais très heureuse en lisant et en découvrant toutes les aventures de Jules Verne, et comme la loi à la maison était, l’été, tu lis ou tu aides au rangement et au ménage, vous n’imaginez pas le temps que je passais à lire, comme ça, c’était pour mon bien et je ne perdais pas de temps inutilement. C’est aussi la raison pour laquelle j’avais toujours un livre avec moi partout où j’allais, en cas où je m’ennuie et puisse lire. Comme quelqu’un peut avoir un doudou, je me rappelle toujours avoir un livre, et même courir un jour, en partant voir les grands-parents de la part de mon père au village, pour prendre un livre au cas où j'aurais 5 minutes pour avancer. À 14 ans, je lisais déjà des livres très difficiles à comprendre, comme ceux de l’auteur Kazantzakis. Bien sûr, il m’a fallu des années après pour les relire et vraiment comprendre ce qu’il écrivait.

Vous savez, en Grèce, on ne part pas en vacances comme ici. Le temps libre est consacré à d’autres travaux pour obtenir un revenu supplémentaire, ce qui permet de partir en vacances en fin d’année grâce à la récolte des olives, et en été grâce à la récolte des raisins. D’ailleurs, c’était toujours le rythme de ma vie. Je n’ai jamais pensé que je parlerais français un jour. Le français était toujours très compliqué pour moi, avec ses accents et sa syntaxe particulière. Quand j’ai rencontré mon mari, Tony, je me suis dit que finalement, ce n’était pas une langue qui allait me vaincre ! Au bout de deux mois, j’étais déjà opérationnelle. La clé était d’oser, d’essayer, de faire des erreurs, de reprendre et de recommencer jusqu’à y arriver. Ne pas avoir peur de parler, de se faire comprendre. Si quelqu’un ne vous comprend pas, c’est parce qu’il ne fait pas d’efforts, il faut donc redoubler d’efforts pour soi-même, pas pour les autres.

Je n’ai pas appris vite parce que j’étais très cultivée ou très intelligente, mais parce que j’osais parler, même si ce n’était pas parfait, comme aujourd’hui où j’écris en sachant que je serai critiquée, voire même pas lue. Mais j’ai décidé de le faire et j’irai jusqu’au bout. On revient au fait que je n’ai pas de mémoire, donc écrire m’aide à me rappeler des choses oubliées. N'est-ce pas ?

J’ai donc commencé à parler, à écrire, à apprendre en ligne, puis avec des formateurs. Enfin, j’ai été accompagnée par des professeurs de français qui sont devenus de chers amis. Ils m’ont toujours encouragée à écrire, même si aujourd’hui, je fais encore beaucoup de fautes.

Pour écrire un texte, j’ai mis en place plusieurs solutions logistiques pour gagner du temps, améliorer la facilité et la qualité. Tout d’abord, j’ai un téléphone portable performant pour le texte et la photo, avec beaucoup de mémoire et une application de notes où je consigne chaque idée, ainsi que des photos inspirantes. Parfois, j’écris en parlant pour aller plus vite et ne rien oublier. J'enregistre mes paroles.

J’utilise plusieurs applications sur mon téléphone portable pour avancer dans les corrections et la retouche photo, tant pour mon blog que pour les produits sur mon site. Saviez-vous qu’avant les applications d’IA pour la suppression des fonds sur les photos commerciales, il fallait 15 minutes pour détourer un produit, au lieu de 10 secondes aujourd’hui ?

À ce point, je vous laisse et je continue à travailler sur le régime crétois. Chacun de nous a ses limites et nous sommes là pour les dépasser, qui sait ? Peut-être qu'un jour, vous me verrez passer devant votre maison en courant sans être essoufflée et prêt à m’effondrer par terre, ou peut-être que je pourrais vous battre au tennis de table.

C’est ça la beauté de la vie. Les Jeux Olympiques sont là pour nous rappeler qu’il faut croire, il faut bouger parce que si les autres font, on peut aussi. Qui commence le sport alors ?

Je vous souhaite une excellente journée, pleine de soleil et de bonnes nouvelles ! Notre prochain rendez-vous est dimanche prochain. . Abonnez-vous également au compte Instagram pour voir les stories autour du régime crétois qui vont commencer.

Merci pour vos messages privés, je sais que ce n’est pas toujours facile de s’exprimer en public.

filika,

Maria - Votre Crétoise

 

Chaîne Youtube

Recettes d'une Crétoise est une chaîne Youtube qui a envie de vous mettre l'eau dans la bouche. Encore ici?

Pin It on Pinterest